7TQ Technicien(ne) en maintenance des systèmes automatisés industriels

 

Les « pros » de la maintenance industrielle travaillent dans des secteurs dans lesquels cohabitent des technologies parfois très différentes. Leur expertise est très recherchée dans la plupart des industries. Après plusieurs années d’expérience, un(e) technicien(ne) confirmé(e) peut devenir chef(fe) d’équipe ou évoluer vers un poste de responsable de chaîne de fabrication.

L’option :

Cette option est accessible aux élèves titulaires d’un C.E.S.S. (Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur) et du CQ6 (Certificat de Qualification obtenu en fin de 6e sauf *) des sections suivantes : 6TQ Electricien automaticien – 6TQ Mécanicien automaticien – 6TQ Technicien en électronique – *6TTR Scientifique industrielle électronique.

Le profil :

La formation de technicien(ne) en maintenance de systèmes automatisés industriels nécessite des connaissances en mécanique et électricité et la capacité à se représenter mentalement une installation.

Il faut également être…

  • capable de s’adapter et de prendre des initiatives ; en effet, les entreprises recherchent des professionnels flexibles, disponibles et prêts à se remettre en question, pour mieux évoluer. Tapis rouge aux techniciens « maintenanciers », capables de s’adapter sans cesse, aussi bien à de nouveaux matériels qu’à de nouvelles pannes. Profil routinier, s’abstenir !
  • dynamique;
  • réactif;
  • persévérant;
  • capable de travailler en équipe.

Il faut avoir…

  • le goût de la technique : les entreprises recherchent des professionnels ayant des connaissances techniques dans les disciplines suivantes : automatismes, mécanique, hydraulique, pneumatique, électricité industrielle. Place aux profils curieux, toujours en quête des dernières technologies et prêts à se maintenir en permanence à niveau ;
  • le sens de la communication et de la responsabilité : en maintenance, être un as de la technique ne suffit pas. Savoir informer est aussi une priorité. Être capable d’écouter, de dialoguer et de convaincre sont des atouts précieux pour un futur « pro » de la maintenance ;
  • le souci du travail bien fait ;
  • l’esprit d’analyse ;
  • l’intérêt pour les langages informatiques ;
  • le sens de la précision, de la qualité, de la minutie, du soin : dans cette option, riche par son aspect pluri-technologique, il faut à la fois être “spécialiste” et “polyvalent”.

Le métier :

Le /La  technicien(ne) de maintenance des systèmes automatisés industriels réalise la maintenance d’appareils, d’équipements, d’installations, de systèmes industriels parfois complexes.

Il / Elle doit pouvoir :

  • réaliser la maintenance d’équipements industriels et leur mise au point ;
  • diagnostiquer toute anomalie pluri-technique ;
  • assurer la réparation des pannes de système à base d’automates et microcontrôleurs ;
  • participer activement à l’installation des équipements, tout faire pour améliorer leur fonctionnement et ainsi permettre à la production de fonctionner dans les meilleures conditions ;
  • respecter les dispositions et les prescriptions en vigueur en matière de sécurité, d’hygiène et de protection de l’environnement.

Ses domaines de prédilection sont :

  • la compréhension du fonctionnement des systèmes techniques et les technologies associées ;
  • l’intervention fine dans sa technologie ;
  • l’adaptation à l’évolution technologique.

Le / La technicien(ne) de maintenance exerce le plus souvent en atelier, seul ou en équipe selon la taille de l’entreprise, parfois aussi en clientèle.

La formation à l’A.R.P. :

La formation de technicien(ne) en maintenance de systèmes automatisés industriels t’apprendra à :

  • identifier, préparer la tâche à accomplir et planifier le travail ;
  • lire les plans et schémas électriques et électroniques, pneumatiques et hydrauliques, électropneumatiques et électrohydraulique ;
  • sélectionner les appareillages nécessaires à la tâche ;
  • programmer et mettre en service un automate ou un système automatisé industriel ;
  • assurer la maintenance d’un automate ou d’un système automatisé industriel (analyser le fonctionnement de l’installation à l’aide de documents techniques, appliquer les consignes de maintenance en respectant la planification prévue…) ;
  • dépanner un automate ou un système automatisé industriel (analyser la défaillance de l’installation, démonter et remplacer des éléments électriques, électroniques et mécaniques…) ;
  • respecter l’hygiène, la sécurité et l’environnement.

Un certain nombre de savoirs spécifiques sont à acquérir :

  • la maîtrise des connaissances techniques de base (électricité, électronique, pneumatique…);
  • la capacité de transposition du schéma de principe à l’élément matériel ;
  • le diagnostic et le choix des outils et des méthodes de mesure ;
  • implanter et monter des appareils électriques ;
  • le sens aigu de l’observation et de l’analyse ;
  • le sens de la communication ;
  • la faculté d’auto-apprentissage.

La certification :

A l’issue de cette 7e Technique de Qualification, les élèves obtiennent le CQ7 (Certificat de qualification de 7e).

Les débouchés :

La formation de technicien(ne) en maintenance de systèmes automatisés industriels permet

  • d’accéder aux études supérieures de type court en électromécanique et mécanique ;
  • d’entrer directement dans la vie professionnelle.

La grille – horaire :

Formation commune :

Français 2

TOTAL : 2 périodes

Option de base groupée :

 7TQ
Mathématique appliquée2
Electronique2
Pneumatique – Hydraulique1
Mécanique appliquée et Laboratoire2
Dessin technique, D.A.O. et lecture de plans1
Schémas électriques1
Laboratoire d’automatismes et projets2
Travaux pratiques et méthodes2
TOTAL13

Infos générales de contact

Rue des Français, 31
7600 Péruwelz (Belgique)
069 77 95 50
info@arperuwelz.be
069 77 41 18

contacter un membre de l’établissement

Pour contacter spécifiquement un membre de l’établissement, cliquez sur le lien ci-dessous :

Voir les membres

Espace membres